Le Figaro Economie s'intéresse à Garance, la marque de Cécile Pasquinelli Vu-Hong (Créatrice d'Avenir 2013)

02/06/2014

Une marque de lingerie adaptée pour femmes touchées par le cancer du sein

Le cancer du sein est le plus fréquent chez la femme en France. Chaque année, 52.000 cancers du sein sont détectés en France et sur 300.000 femmes ayant eu recours à la mastectomie, seulement 50.000 bénéficieront d'opérations de reconstruction. Une période très difficile qui provoque un repli de son estime personnelle. Cécile Pasquinelli Vu-Hong, 43 ans, a elle-même été atteinte en 2010 et a subi 18 mois difficiles de traitement. «Perruques, foulards... j'ai trouvé les artifices pour masquer ma perte de cheveux. Mais plus possible de se cacher lorsqu'il a fallu me mettre en maillot de bain ou le soir, devant mon miroir, une fois la prothèse déposée. C'est le moment où je me suis sentie malade, laide.»

C'est ainsi que dès 2012 Cécile Pasquinelli Vu-Hong crée sa propre entreprise de maillots de bains et de nuisettes adaptés aux femmes qui ont eu recours à une mastectomie. «Nous ne sommes pas préparées à changer totalement d'habitudes de consommation, c'est une claque pour toutes les femmes. Nous devons dès lors acheter nos sous-vêtements dans les pharmacies. J'ai voulu permettre aux femmes de se reconstruire et d'accepter de se sentir bien dans ce corps asymétrique, c'est-à-dire faire renaître le plaisir féminin de l'achat lingerie». Baptisée Garance, la marque propose à la fois une ligne balnéaire pouvant recevoir les prothèses mammaires externes, mais aussi depuis 2013 une ligne «homewear», portée sans prothèse, qui nécessite un subtil travail en trompe-l'œil des volumes et tissus, ainsi que des coupes asymétriques qui rendent un effet confortable et élégant. Aucune marque n'avait proposé ce genre de vêtements sans prothèses auparavant.

Plusieurs prix décernés à la fondatrice de Garance

Une innovation qui a valu plusieurs prix à Cécile Pasquinelli Vu-Hong et son équipe de femmes. En 2012 Garance décroche à l'unanimité le Prix rose de l'Entrepreneuse - prix destiné à gratifier les femmes touchées par le cancer qui créent leur entreprise -, suivi en 2013 du Prix Spécial du Jury «Créatrice d'Avenir», destiné à favoriser l'entreprenariat féminin en Île-de-France. Certes, Cécile Pasquinelli Vu-Hong bénéficiait, avant de se lancer dans l'entrepreneuriat, d'un bagage solide dans le monde de l'entreprise: cette dernière avait travaillé 17 ans dans le secteur financier et marketing. Elle avait toujours eu envie de créer sa propre entreprise: «ma maladie a levé tous les freins d'un coup, je me suis demandée ce que j'aurais voulu si tout devait s'arrêter. Et comme je suis quelqu'un d'assez tenace, j'ai cherché à créer Garance pour éviter aux femmes de vivre cette frustration.»

Les vêtements vendus par la marque sont désormais disponibles dans 64 points de ventes, le projet est d'étoffer par une ligne de lingerie/corsetterie et de développer Garance vers l'international. Pour la fondatrice , «l'objectif est de se trouver dans les réseaux de distributions classiques, démédicaliser l'achat de ces vêtements indispensables. Je voudrais que ça devienne normal». Elle a cependant déjà réussi a être exposée aux Galeries Lafayette en octobre dernier, et est référencée sur le site Internet des galeries. «C'est un business, car il y a de la clientèle à récupérer, mais ça a surtout un impact sociétal fort», conclue-t-elle.

Source : http://www.lefigaro.fr/societes/2014/05/29/20005-20140529ARTFIG00042-une-marque-de-lingerie-adaptee-pour-femmes-touchees-par-le-cancer-du-sein.php

 

Please reload

Portraits de créatrices

Marlène Schiappa, marraine de la 10e édition de « Créatrices d’Avenir »

22/06/2020

1/10
Please reload

Posts récents
Please reload

Créatrices d'Avenir est organisé par Initiative Ile-de-France

 

Pour toute information :

contact@creatricesdavenir.com

01 44 90 87 00