Aliette Frangi (Elicci), Créatrice d'Avenir 2014, se développe dans le Nord de la France


20MINUTES.FR - Une société parisienne propose désormais aux habitants du Nord un service de « location » de musiciens et chanteurs pour accompagner les cérémonies d’obsèques.

« La mort c’est moins désespérant en chantant », fredonnait Michel Sardou. En 2014, Aliette Frangi, une violoniste amatrice parisienne, a monté Elicci, une société qui propose des prestations musicales pour accompagner les cérémonies d’obsèques. Après l’Ile de France, ce service original est désormais disponible pour les habitants du Nord.

Inspirée par les mariages

Peut-être à l’inverse des idées reçues, le monde du funéraire est plutôt innovant. Après les cercueils en carton et le service de messagerie pour les défunts, il est aujourd’hui possible de s’offrir les services de musiciens et chanteurs pour remplacer les traditionnelles bande-sons sur CD diffusées lors des cérémonies funéraires.

Si payer un orchestre pour animer les noces du cousin va de soi, en est-il de même pour l’enterrement du papy ? « L’idée m’est effectivement venue en regardant ce qui se fait pour les mariages, reconnaît Aliette Frangi. Pour les enterrements, c’est beaucoup moins développé et surtout pas cadré ».

La trentenaire a donc créé un vaste réseau de 200 musiciens et chanteurs, essentiellement des intermittents du spectacle, dans lequel elle pioche pour répondre aux demandes des clients. « C’est vrai que le classique revient très souvent, mais nous avons aussi pu répondre à des souhaits plus insolites comme de l’harmonica ou de la cornemuse, sourit Aliette. On nous a même demandé de jouer du Elvis Presley lors d’un enterrement dans le Sud ».

Plutôt des solistes qu'un orchestre symphonique

Al’heure actuelle, il n’est pas possible de rassembler un orchestre symphonique pour accompagner la crémation du grand-oncle. « Notre plus importante prestation a été faite à la demande d’une famille qui voulait un chœur de 17 chanteurs et un quatuor à cordes, poursuit Aliette. Mais la formule la plus répandue est le soliste, chanteur ou musicien, à moins de 300 euros ».

Pour se développer dans le Nord, la jeune femme a déjà sélectionné 25 artistes et devrait, ce week-end, en auditionner encore une petite dizaine. « Une trentaine de musiciens suffit pour démarrer en région. Nous pouvons aussi faire appel à des Parisiens pour dépanner en attendant d’étoffer notre réseau dans la région. »

Source : http://www.20minutes.fr/lille/1802787-20160309-lille-si-invitait-groupe-rock-enterrement-papy

Portraits de créatrices
Posts récents

Créatrices d'Avenir est organisé par Initiative Ile-de-France

 

Pour toute information :

contact@creatricesdavenir.com

01 44 90 87 00